La relativité du temps des médias

La relativité du temps dans les médias

La relativité du temps dans les médias

Nous sommes supposés vivre tous sur la même planète et donc dans le même espace temps.
Nous, pauvres humains, vivons des cycles journaliers de 24h,
Mais les médias c’est autre chose !
Même Bébert en aurait perdu sa loi sur la relativité avec le temps des médias !
Les médias eux, semblent vivre sur une autre planète et dans un autre espace temps où la vie va plus vite, trop vite, au rythme de la publication de l’information.
Mais ce temps toujours dans l’urgence varie selon les médias.
Le plus vieux d’entre eux, le dinosaure, qui est en voie de disparition,
le média papier qui collecte frénétiquement sur la journée les infos jusqu’au moment du bouclage, avant de lancer l’impression, puis comme le vampire, c’est à la tombée du jour que son espace temps se modifie pour reprendre un train de sénateur pour se réactiver le jour suivant.
Le média radio, lui c’est la matinale dès que le jour se lève, qu’il est assoiffé d’info, de direct, avant que le média Tv s’éveille et lui fasse de l’ombre avec sa parabole et son flot d’images en continue, pour le moment il s’en sort bien encore, car l’accès à la radio est plus facile, mais les smartphone en 4G commencent à attaquer son espace temps.
Le média roi du moment, les grandes chaines de Tv qui divisent en 2 la journée :
le JT de 12h00 et celui de 20h00 aucun ne voudrait manquer la grande messe.
Même les politiques réservent leurs annonces pour ces tranches horaires.
Il faut être dans le JT pour avoir de la visibilité et de l’écoute.
Le dernier média est celui qui fait peur à tous,
il est jeune, fougueux, ses infos pas encore fiables, mais lui il vit 24h/24h,
au rythme effréné de l’information en continue, vrai fausse tout est publié dans sa time line dans la seconde où le fait se déroule, ce sont les réseaux sociaux.
Tout doit aller très vite, trop vite, dans le même temps, on a le fait divers, le coupable, le jugement, la mise a mort !
Plus aucun filtre, un flot continu, impossible à arrêter ou à réguler,
qui peut détruire l’innocent, sans que justice ne lui soit rendue, si l’opprobre est tombé sur lui c’est qu’il n’était pas aussi innocent que cela…
Tous les internautes qui publient se prennent pour le journaliste, l’analyste, le juge, le juré et le bourreau.
Et il faut que cela aille très vite, toujours plus vite, avant que le Htag à la mode ne soit plus en Top tweet !
Tous les médias entrent dans cette folle course, ce temps des médias, ne correspond pas du tout à notre espace temps, encore moins celui de la justice, ce qui entraînent inévitablement de graves erreurs judiciaires.
Mais l’audience et les parts de marché n’ont rien à faire des vies détruites,
ce sont des dommages collatéraux.
Mais posons-nous la question : Ne sommes-nous pas les responsables et les médias ne font-il pas que nourrir la bête affamée d’informations qui est en nous ?
Tout au long de l’année, nous avons des journées à la con pour tout,
Pourquoi ne pas instaurer un jour sans médias, sans flux continue d’information, sans buzz ?
Je sais, ça peut pas arriver sur terre ce serait …Le Paradis
et cela voudrait dire que nous serions morts !

Belle journée à tous, comme une journée sans scoop.